Violence du genre: la femme salariée au coeur du débat

0
24

Placée sous le signe “Stop à la violence à l’égard des salariées”, cette campagne, qui se poursuivra jusqu’au 12 décembre prochain, vise à éliminer toutes les formes de la violence à l’égard de la femme salariée afin d’assurer son autonomisation financière et augmenter, ainsi, les indices de développement économique.

Elle vise également à mettre en lumière les limites de la mise en application des dispositifs juridiques de protection et de prévention des toutes les formes de violence et de discrimination contre la femme salariée, de même que les limites des initiatives institutionnelles, syndicales et associatives dans le domaine de la protection des femmes travailleuses et la promotion de leur droits sociaux.

S’exprimant à cette occasion, Mme Hakkaoui a souligné que son département, l’Entraide nationale et l’Agence du développement social, à côté des partenaires nationaux et étrangers, ambitionnent, à travers cette campagne, de lutter contre un fléau qui porte atteinte à la dignité des femmes et à leurs droits légitimes et dont les retombées s’avèrent coûteuses pour l’économie et la société.

READ  Plusieurs projets de développement lancés à Salé à l'occasion de la fête du trône

Planification stratégique

Le ministère de Solidarité, de la Femme, de la Famille et du Développement social a focalisé son intervention sur la planification stratégique intégrée de l’égalité, la sensibilisation et la diffusion des principes de la justice, de l’équité et de l’égalité, a-t-elle indiqué.

“Cette campagne, fruit d’une mobilisation des différentes composantes du pôle social, a pour objectif de mettre en exécution les dispositions des conventions internationales ratifiées par le Maroc, notamment celles relatives à la protection des droits des femmes salariées et à la lutte contre la discrimination et la violence dans le domaine du travail, les dispositions de la constitution marocaine, notamment l’article 19 qui consacre la parité entre les deux sexes, le plan gouvernemental “Ikram” de parité (2012- 2016) en tant que cadre de convergence des différentes initiatives gouvernementales visant à promouvoir la parité et la stratégie du pôle social 4+4, notamment les mesures se rapportant à l’autonomisation économique et sociale des femmes et la lutte contre la précarité”, a déclaré à la MAP Mme Hakkaoui.

READ  Bouanou: Le PJD a dépassé le cadre classique de la pensée islamique

Six rencontres

Six rencontres régionales seront organisées à Tanger, Casablanca, Fès, Oujda, Agadir et Laâyoune dans le cadre de cette campagnes. Plusieurs acteurs économiques, syndicaux et associatifs de même que des chercheurs universitaires y prendront part afin d’exposer les efforts déployés par les différents intervenants pour protéger les salariées contre la violence et de concevoir les mécanismes institutionnels de protection et de prévention à développer.

READ  Prévisions météorologiques du 21 août 2011

A l’issue de ces rencontres régionales, des rapports et des recommandations seront soumis à la conférence nationale qui aura lieu le 12 décembre prochain autour du thème “la réalité de la violence à l’égard des salariées et les mécanismes de renforcement de leur protection”.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here