Réforme de la justice: Ramid déterminé à aller de l’avant

0
15

“Nous sommes déterminés à aller de l’avant dans la réforme du système de la justice quel qu’en soit le prix”, a affirmé M. Ramid qui était, mardi, l’invité du Forum de la MAP sous le thème de la “Réforme de la justice : de la mise à niveau à l’indépendance”, ajoutant que tout processus de réforme n’est pas à l’abri de contestation et de rejet.

Pour M. Ramid, tous les intervenants doivent payer le prix de la réforme, notamment les juges, les avocats, les greffiers et autres, relevant dans ce sens que même le ministère de tutelle paiera le prix en se transformant en un département technique.

Le ministre a rappelé que le dialogue sur la réforme est clos, faisant savoir que les deux projets de lois organiques relatifs au Conseil supérieur du pouvoir judicaire et au statut des magistrats seront prêts dans moins d’une semaine et seront soumis par la suite au Secrétariat général du gouvernement pour qu’ils soient ensuite examinés en Conseil des ministres.

READ  Mondial-2014: le Mexique, 31e qualifié pour le Brésil

Ces projets de lois ne sont pas des textes sacrés, mais des plateformes de dialogue, a-t-il dit.

“Nous allons adopter la même approche dans l’élaboration des autres textes de loi, tels que la procédure civile, le code du commerce et le notariat” et ce, dans le but d’entreprendre une réforme qui se veut profonde et globale.

M. Ramid a fait remarquer que l’approche actuelle consiste à ouvrir un dialogue global et décentralisé avec tous les intervenants dans le cadre de 11 forums organisés jusqu’à présent.

READ  Forex - EUR/USD sorti du creux malgré la dégradation portugaise

La réforme de la justice, a-t-il poursuivi, est un chantier ouvert qui a une dimension profonde, dépassant les handicaps des étapes antérieures, rappelant que l’échec des expériences précédentes de réforme de la justice est dû principalement à la méthodologie poursuivie.

M. Ramid a estimé dans ce sens que toute réforme de la justice qui ignorerait les intérêts du citoyen est “nulle et non avenue”.

Le ministre de la Justice et des Libertés a, par ailleurs, annoncé qu’un nouveau texte régissant la procédure de grâce verra le jour dans les mois prochains.

Ce nouveau texte est en cours de préparation conformément aux Hautes instructions de SM le Roi, a fait savoir le ministre, ajoutant que ce “texte devra répondre aux ambitions de tous et accompagner les mutations que connaît le Maroc”.

READ  Prise de mesures nécessaires pour garantir une large participation des marocains établis en Jordanie au Référendum du 1er juillet

Le Forum de la MAP s’inscrit dans le cadre des efforts de l’Agence visant à accompagner la dynamique politique, sociale et économique nationale.

Ce rendez-vous devenu incontournable connaît la participation des représentants d’instances gouvernementales, de la société civile et des médias, ainsi que des personnalités de divers horizons.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here