Le kiosque: Les boulangers menacent d’augmenter les prix du pain

0
19

Al Khabar:

 

– Le maire de Casablanca, Mohamed Sajid, décide de régulariser la situation de 5.000 retraités de la société Lydec, conformément à l’accord conclu entre les deux parties la semaine dernière. Selon des sources du journal, la commune urbaine de Casablanca a consacré plus de 2, 432 MMDH en vue de régulariser la situation des employés de cette société, et ce par le biais d’un crédit s’étendant sur 15 ans avec un taux d’intérêt de 4,5%.

 

– La Cour des comptes demande aux partis politiques de restituer plus d’un milliard et demi de centimes. Un rapport de la Cour des comptes, publié samedi, indique que près des 2/3 des candidats aux dernières élections législatives ont déclaré les dépenses qu’ils ont engagées lors de ces échéances, dont la moitié n’a pas été justifiée, ajoutant que 14 partis politiques n’ont pas fourni de pièces justificatives de leurs dépenses. Selon le rapport, certains partis ont restitué des sommes d’argent et justifié les dépenses d’une valeur globale de près de 109. 330.653 dirhams. En conséquence, le montant de la subvention qui n’a pas été restituée ou justifiée s’est établi à 49.884.919 DH, tandis que la somme devant être remboursée au Trésor a atteint 15.805.202 DH.

 

– Des sources du PAM indiquent qu’Ilyas El Omari, secrétaire général adjoint du parti du tracteur et président de la Fondation internationale de soutien à la Palestine, a annoncé, vendredi dernier, le lancement officiel d’une campagne internationale qui a pour objectif de soutenir la commission d’enquête internationale sur l’assassinat de Yasser Arafat.

 

Annahar Al Maghribia:

 

– Baraka appelle à la lutte contre l’économie de rente. Le Conseil économique, social et environnemental a dévoilé le modèle de développement pour les provinces du Sud, qui nécessite une enveloppe budgétaire avoisinant les 140 milliards de dirhams et devrait s’étaler sur une période de 10 ans. Ce modèle de développement s’articule autour de 4 fondements: le développement humain et inclusif, la participation des acteurs représentatifs et de la population locale à toutes les phases d’élaboration et de mise en œuvre des programmes de développement de la région, le respect de l’effectivité des droits humains fondamentaux des citoyens et la consolidation de la place de l’Etat dans son rôle de régulateur et de garant de l’application de la loi.

READ  Deux bureaux de vote à la disposition des Marocains résidant en Mauritanie

 

Al Massae:

 

– PJD/PAM: Escarmouches au Parlement. La réunion de la commission de la Justice, de la législation et des droits de l’Homme, tenue vendredi, a été émaillée d’un échange d’accusations et de propos vifs entre les représentants du parti de la lampe et ceux du parti du tracteur.

 

– Laenser: le développement rural tarde à voir le jour. Lors de la 2ème édition de l’Université populaire du développement rural, organisée samedi par le MP à Salé, le secrétaire général du parti de l’épi a déclaré que le développement prévu pour le monde rural a tardé, précisant que les populations rurales ne pressentent aucun développement malgré les 20 milliards de dirhams affectés aux projets dans cette zone.

 

– Les boulangers menacent d’augmenter les prix du pain. La Fédération nationale de la boulangerie et pâtisserie du Maroc a brandi la menace de hausser les prix du pain. Les minoteries avaient décidé une hausse des prix de la farine de luxe utilisée dans la fabrication du pain, variant entre 10 et 17 centimes/kg.

 

Al Ahdath al Maghribia:

 

– Le Conseil économique, social et environnemental a publié une synthèse d’un nouveau modèle pour le développement des provinces du Sud. Rétablir la confiance en favorisant la participation des populations, rompre avec l’économie de rente en libérant l’initiative privée, remplacer la logique des aides par un système de transferts monétaires conditionnels ciblés sur les populations vulnérables et répartir les ressources naturelles selon les règles de la durabilité et de l’équité au bénéfice des population sont les actions majeures proposées par ce nouveau modèle.

READ  Plan vert: les résultats atteints sont encourageants (Akhannouch)

 

– Les véritables projets attendus par les Casablancais. L’amélioration des prestations relatives à la collecte des déchets, la lutte contre les bidonvilles, la réhabilitation des constructions menaçant ruine, la résolution de la problématique des marchands ambulants (environ 130.000) et la protection des plages contre les déchets toxiques figurent parmi leurs principales attentes.

 

Akhbar Al Maghribia:

 

– Finances publiques: 27 partis hors la loi. 27 partis politiques refusent toujours de présenter leurs comptes financiers à la Cour des comptes. L’institution supérieure de contrôle des finances publiques a demandé, de ce fait, de retourner 15 millions de dirhams au Trésor, du fait que les modes de dépense de cet argent n’avaient pas été justifiés.

 

Assabah:

 

– Un pharmacien à la tête d’un réseau de vente des comprimés psychotropes. Le tribunal de première instance de Nador entame lundi l’examen de l’affaire d’un pharmacien soupçonné d’être le fournisseur principal d’un réseau spécialisé dans la vente des comprimés psychotropes à l’échelle nationale.

 

– Nizar Baraka, président du Conseil économique, social et environnemental a indiqué, au cours d’une conférence tenue vendredi à Rabat, que la réalisation du développement des provinces du Sud nécessiterait l’investissement de près de 140 milliards de dirhams, faisant remarquer que cette enveloppe permettrait de créer 120.000 opportunités d’emploi, augmenter le PIB et réduire à la moitié le taux de chômage des jeunes et des femmes.

 

Sahifat Annas:

 

– 40 milliards de centimes repoussent la signature du contrat-programme entre l’Etat et la SNRT. Selon une source du journal, la Société nationale de radiodiffusion et de télévision va conclure très prochainement un nouveau contrat-programme, après un retard qui a duré plusieurs mois. Cette source a précisé que l’addition de 40 milliards de centimes au budget de l’ancien contrat-programme, comme condition pour la mise en œuvre de toutes les dispositions du cahier des charges, n’a pas encore été tranchée, faisant remarquer que cette somme d’argent serait à l’origine de ce report.

 

READ  Le Maroc franchit des "pas très importants" pour consolider son processus de réformes (Mme Jiménez)

L’Economiste:

 

– Le CESE sort le Sahara des tabous. Le secteur privé invité à s’engager dans la bataille du développement. Nizar Baraka a d’’emblée clarifié la position du Conseil économique, social et environnemental (CESE): Le Maroc ne peut plus se permettre que des citoyens restent otages du processus onusien bloqué. Il s’agit donc de dissocier le développement de ces régions de la résolution de la question à l’ONU.

 

– Partis: La transparence dans le discours! La Cour des comptes vient d’épingler la gestion des partis politiques. L’instance, présidée par Driss Jettou, ponte, dans des rapports issus de trois missions, les différentes irrégularités constatés en matière de déclaration et de justification des dépenses, en matière de fonctionnement, mais aussi du financement de la campagne électorale. Il en ressort que seuls 8 partis ont présenté leurs déclarations dans les délais réglementaires, et que plus de 15 milliards de DH restent encore à restituer au Trésor.

 

– Immobilier locatif: Benabdellah promet des aides aux ménages. L’Habitat présente une nouvelle batterie de mesures pour le locatif. Le ministère compte introduire tout un dispositif qui incite à la formule locative. Ce programme “cible les ménages ayant un revenu inférieur à 2.500 dirhams. Il proposera une aide financière de 200 à 400 dirhams par loyer. Le projet-pilote passera une phase de test au niveau d’une ou deux provinces et s’étendra sur 5 ans non renouvelables”, annonce Nabil Benabdellah, ministre de l’Habitat.

SHARE
Previous articleFouzi Lekjaa nouveau président de la FRMF
Next articleQu’attend le Maroc de la visite royale aux USA ?
Almost all Apress Agency staff, including reporters, can be contacted by e-mail. In most cases the e-mail address follows this formula: first initial + last name + @apressagency.com For example, James is James@apressagency.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here