Le kiosque: 600 millions de centimes détournés de l’ONCF

0
17

Assabah:

 

– Ouahbi président de la commission de justice, Hazib présidente du groupe PAM. Des sources du journal ont indiqué que Milouda Hazib a été désignée lors d’une réunion du parti, tenue jeudi, présidente du groupe PAM à la Chambre des représentants. Ces sources ont ajouté qu’Abdellatif Ouahbi, qui était président de ce groupe, a obtenu la confiance du bureau politique du parti pour devenir président de la commission de justice, de législation et des droits de l’homme à la Première Chambre. 

 

– Rebbah insatisfait du budget de son département. Le ministre de l’Equipement, du transport et de la logistique Aziz Rebbah a déclaré jeudi devant la commission des infrastructures, de l’énergie, des mines et de l’environnement à la Chambre des représentants que le budget affecté par le projet de loi de finances pour 20014 au secteur dont il a la charge (5,7 MMDH) ne suffirait pas à financer les projets des infrastructures, dont autoroutes, ports et aéroports.

 

Akhbar Al Yaoum Al Maghribia:

 

– Le ministre de la Santé Lahoucine Louardi a indiqué, jeudi lors de la réunion de la commission des secteurs sociaux à la Chambre des représentants, que les services de son département avaient effectué 24 opérations d’inspection et de contrôle concernant l’achat des vaccins, la gestion financière et administrative et l’inspection et l’évaluation des hôpitaux.

 

– Les 2/3 des Marocains ont des difficultés d’accès à la justice. Selon une enquête menée par l’association Adala dans le cadre d’une étude sur le droit d’accès à la justice, 66% des Marocains trouvent des difficultés pour accéder aux services de la justice. L’étude indique que l’accès à l’information figure à la tête des difficultés.

READ  Arrestation du responsable du journal électronique Lakome

 

Al Massae:

 

– Détournement de plus de 600 millions de centimes de l’ONCF. Une source informée déclare que la direction de l’Office national des chemins de fer, qui hésite à déférer l’affaire aux tribunaux de peur de ternir la réputation de l’Office, déploie des efforts assidus afin de persuader le fonctionnaire suspect de rendre les sommes soustraites du budget.

 

– Santé: Un lit pour chaque 1.000 citoyens. Jeudi, lors de sa présentation du budget du ministère devant la commission des secteurs sociaux à la Chambre des représentants, le ministre de la Santé Lahoucine Louardi a souligné que les hôpitaux publics du Maroc disposent d’un lit pour chaque 1.000 citoyens.

 

Al Khabar:

 

– Le nombre d’enfants travailleurs recule de 300.000 à 100.000 durant les 13 dernières années, alors que celui des salariés non déclarés à la CNSS varie entre 1,5 et 2 millions. Ces statistiques ont été révélées par le ministre de l’Emploi et des Affaires sociales Abdesslam Seddiki lors de la réunion de la commission des secteurs sociaux à la Chambre des représentants.

 

– Abderrahmane Azzouzi, secrétaire général de la FDT, a déclaré que le dialogue social “ne peut être poursuivi qu’en cas d’application de l’accord du 26 avril”. Dans une déclaration au journal, Azzouzi a assuré que le syndicat n’ a pas jusqu’à présent reçu de convocation directe à participer au dialogue social, ajoutant que lors de la dernière réunion avec les centrales syndicales, le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane n’avait fixé aucun rendez-vous pour l’entamer, mais il s’était seulement contenté d’une promesse orale pour convoquer une réunion avec les syndicats trois semaines plus tard.

READ  Logement social: Plus de 100.000 unités mises en chantier à la date du 22 septembre (communiqué)

 

Al Ahdath Al Maghribia:

 

– Le Conseil de gouvernement, réuni jeudi, a décidé de poursuivre l’examen du projet de loi relatif à la lutte contre la violence faite aux femmes. Le Conseil a en outre décidé de mettre en place une commission ministérielle chargée d’examiner ce texte pour y apporter les amendements nécessaires. Ce projet de loi devrait introduire de nouvelles sanctions, notamment en ce qui concerne le harcèlement.

 

– Contrairement aux informations sur la présumée intention des députés RNI au sein de la commission des finances et du développement économique à la Chambre des représentants de boycotter le vote du projet de loi de Finances 2014, des sources au sein du parti de la colombe ont démenti ces allégations, faisant savoir que les représentants RNI vont voter pour ce texte.

 

El Assima Post:

 

– PSA Peugeot examine la possibilité d’implanter une usine au Maroc. Selon des médias français, le groupe PSA Peugeot Citroën pourrait suivre les traces de son concurrent Renault et ouvrir une usine à Tanger. Cette éventualité a fait surface au regard des négociations maroco-françaises qui s’étaient déroulées à Marseille en marge des rencontres du forum économique du Moyen-Orient et Afrique du Nord.

READ  Question du Sahara: la méthode royale consacrée au plan international

 

Sahifat Annas:

 

– Poursuite des protestations des professeurs: Belmokhtar riposte. Dans une déclaration au journal, le ministre de l’Education nationale et de la formation professionnelle Rachid Belmokhtar a indiqué que la décision du ministère de ne pas accorder aux professeurs du cycle primaire et collégial (1000 enseignants)l’autorisation de passer un stage de formation d’une année, après leur réussite au concours d’accès aux centres régionaux de formation, a été dictée par le manque à combler dans le secteur de l’enseignement. Commentant leur protestation, jeudi devant les sièges de certaines académies régionales de l’éducation et de la formation, Belmokhtar a déclaré que ” l’endroit approprié pour ces professeurs est la salle de classe pour enseigner les élèves”.

 

– Echange d’accusations entre les Istiqlaliens et les Pjdistes à Fès. Le PJD à Fès a accusé Hamid Chabat, maire de Fès, de restreindre toutes les activités menées dans la ville et d’abuser de son autorité en refusant de ne pas accorder l’autorisation à la Jeunesse du parti de la lampe pour organiser l’ouverture d’un forum régional dans une salle relevant du conseil communal. Allal Amraoui, premier adjoint du maire, s’est dit étonné de ce qu’il a qualifié d'”allégations” du PJD, affirmant que “personne n’a été interdit d’utiliser le service public dont dispose le conseil municipal”.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here