Le kiosque: 34 MMDH transférés illicitement du Maroc chaque année

0
24

Assabah:

 

– Rapport américain: une poignée de personnes entrainent l’Algérie vers l’éclatement. Un rapport américain a dévoilé la situation politique détériorée en Algérie, précisant que le pays est gouvernée par des personnes qui ont des intérêts contradictoires et dressent des obstacles contre l’évolution démocratique en continuant d’acheter la paix sociale avec les pétrodollars.

 

– Le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane a arrêté de manière unilatérale, fin octobre au lieu de décembre, les crédits d’engagement au titre des dépenses d’investissement pour 2013, ce qui risque d’avoir des conséquences pernicieuses sur la situation du tissu économique national, notamment sur les PME, et diminuer encore davantage les emplois.

 

– Le ministère de l’Education réduit le nombre de postes d’emploi. L’annonce des résultats des admis au concours d’accès aux Centres des métiers d’éducation et de formation a suscité de vives réactions, du fait que seulement 3.901 personnes ont été admises, alors que le ministère de l’Education nationale avait annoncé auparavant 8.000 postes d’emploi. Des sources du journal ont indiqué que le ministère de l’Education nationale et de la formation professionnelle n’avait pas fourni de détails au sujet des postes restants.

 

Al Ahdath Al Maghribia:

 

– Projet de loi de Finances: Des groupes de la majorité se coalisent pour imposer des amendements à vocation sociale. Les groupes de la majorité ont concerté des amendements communs qu’ils veulent introduire au projet de loi de Finances 2014. La majorité veut affecter une aide directe aux femmes veuves qui vivent dans une situation précaire dans le cadre du fonds d’appui à la cohésion sociale et financer le programme Tayssir, qui vise à lutter contre la déperdition scolaire.

READ  Le Salon SISTEP-MIDEST 2011'', du 17 au 20 mai à Casablanca

 

Al Khabar:

 

– La guerre entre Lahlimi et les députés PJD s’invite au parlement. Lors de la réunion, mardi, de la commission des finances et du développement économique, le député PJD, Ramadan Bouâchra, a réprouvé la méthode de gestion au sein du Haut-Commissariat au plan. Pour sa part, le haut-commissaire au plan a critiqué la réduction par le gouvernement de 21% du budget de son département en comparaison avec l’année écoulée.

 

– 34 MMDH transférés illicitement du Maroc chaque année. Citant des statistiques de la Banque mondiale, le ministre délégué chargé du Budget, Driss El Azami El Idrissi a indiqué mardi que 4 milliards de dollars, soit 34 milliards de DH, sont transférés illégalement du Maroc chaque année.

 

– BBC: le Maroc représente à lui seul une “OPEP”. Avec ses capacités énergétiques (notamment le phosphate), le Maroc constitue, à lui seul, une “OPEP”, à l’instar de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole dans le monde, a souligné la radio britannique “BBC”, allusion faite au positionnement actuel du Maroc sur le marché mondial, en tant que première réserve de phosphate.

READ  La France déterminée à soutenir le secteur agricole au Maroc (ambassadeur)

 

Akhbar Al Youm Al Maghribia:

 

– Le PJD rejette une augmentation de 4.000 DH à titre d’indemnité mensuelle aux parlementaires par crainte des réactions de la rue. Des dirigeants du secrétariat général du PJD ont justifié leur rejet de la demande formulée par le président de la Chambre des représentants au sujet de cette augmentation par le contexte global du budget de l’Etat ainsi que la situation économique marquée par la crise.

 

– Des ministres dénoncent la politique d’austérité de Benkirane. Le ministre de l’Industrie, du commerce, de l’investissement et de l’économie numérique, Moulay Hafid El Alamy, n’a pas hésité à contester la réduction du budget sectoriel de son département. De son côté, le ministre des Habous et des affaires islamiques, Ahmed Toufiq, affirme qu’il n’exclut pas le recours aux actions de bienfaisance et à la collecte des fonds pour financer certains projets, tels que la construction des mosquées. Le secrétaire général du gouvernement affirme, pour sa part, que la budget de son département est insuffisant et ne répond pas aux besoins.

 

L’Economiste:

 

READ  L'opération Marhaba 2013 démarre le 5 juin

– Fonds de cohésion sociale: La bombe de l’Istiqlal. L’Istiqlal porte des accusations graves contre le gouvernement au sujet du Fonds de cohésion sociale. Il reproche à l’Exécutif et particulièrement le ministère de l’Economie et des finances de n’avoir pas introduit le produit de la contribution comme recettes du Fonds de cohésion sociale. Ce Fonds devait mobiliser 4 milliards de dirhams en 2012 et 2013. En réalité, même si les accusations sont portées par un parti de l’opposition, il y a de fortes chances qu’elles trouvent des oreilles attentives.

 

– Produits pétroliers: Les opérateurs tablent sur une baisse des prix. Le gouvernement baissera-t-il le prix des hydrocarbures ou optera-t-il pour le statut quo? Car si en octobre la baisse du prix de l’essence super était politique, pour ce mois de novembre les calculs réalisés par les opérateurs montrent qu’une baisse des prix devraient s’opérer. La décision relève du gouvernement et sera tranchée vendredi 15 novembre. Et ce, même si le mécanisme d’indexation est en place et que le gouvernement a à plusieurs reprises assuré qu’il sera actionné à la baisse comme à la hausse. 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here