Le Bayern champion du monde, le Raja champion des coeurs

0
27

Le FC Bayern de Munich a remporté la 10e édition de la Coupe du Monde des clubs de football-Maroc 2013 grâce à sa victoire, samedi soir au Grand stade de Marrakech, face au Raja club Athlétic de Casablanca sur le score de 2 buts à 0.

Les champions d’Europe en titre se sont imposés face aux champions du Maroc en titre et représentants du pays hôte de la compétition, grâce aux buts de Dante Bonfim (7e) et Thiago Alcantara (22e).

Les poulains de l’Espagnol Pep Guardiola, double vainqueur du tournoi en 2009 et 2011 avec le FC Barcelone, soulèvent leur première Coupe du monde des clubs soit le cinquième trophée en 2013 après le quadruplé: Championnat, Coupe, Supercoupe et Ligue des champions d’Europe.

La formation bavaroise prive le Raja d’être le premier club africain à s’adjuger cette compétition qu’il a déjà disputé en 2000 au Brésil (éliminé au 1er tour).

READ  Séminaire à Beni Mellal sur "Les difficultés de l'enseignement dans les milieux ruraux"

Dès la 7e minute le Brésilien Dante, esseulé aux 6 m, était servi par Boateng et n’avait qu’à ajuster Askri pour “venger” ses compatriotes de Mineiro, défaits par le Raja en demie à la surprise générale (1-0, 7e). Le second but était l’oeuvre de l’Espagnol Thiago Alcantara, servi en retrait par Alaba et dont le plat du pied ne laissait, là encore, aucune chance au gardien casaoui (2-0, 22e).

Le Raja tourne la page du conte de fées

Face au rouleau compresseur bavarois, le Raja, au parcours exceptionnel et poussé par l’enthousiasme de ses supporteurs, tentait de se saisir de la moindre miette pour lancer en contre son attaquant Iajour, déjà auteur de deux buts dans le tournoi.

READ  Fermeture des écoles coraniques, la polémique enfle

Mais, à la 20e, sa frappe croisée n’inquiétait pas Neuer. C’est finalement le gardien allemand lui-même qui offrait la meilleure occasion au Raja, en manquant totalement une relance au pied. Mais, des 20 m, Chtibi manquait le but vide d’un cheveu (38e).

A la reprise, la formation du technicien tunisien Faouzi Benzarti, recruté quelques jours à peine avant le match d’ouverture, tentait une rébellion. Mais le centre du capitaine Moutouali pour Iajour était dégagée in extremis en corner (46e). Sur un centre d’El Hachimi, le même Iajour plaçait une reprise de la tête dans les gants de Neuer (57e).

Face au triple vainqueur de la Ligue des champions d’Afrique (1989, 97, 99), le Bayern semblait avoir déjà la tête aux vacances, même si, servi par Lahm, Shaqiri trouvait la barre (62e).

READ  Nador: Arrestation d'un individu qui a blessé 4 personnes avec une arme de chasse

La fin du match se révélait quelconque, malgré une énorme occasion de Moutouali, qui tirait au-dessus après un arrêt réflexe de Neuer (84e). Elle sonnait presque comme un début de réveil pour le Raja, qui va devoir tourner la page de ce conte de fées: à la peine en championnat, il lui faudra cravacher pour garder son titre et retrouver l’ivresse des sommets lors du prochain Mondial, qui aura de nouveau lieu au Maroc.

 

SHARE
Previous articleLe Raja s’incline, le Bayern champion du monde
Next articleMondial des clubs: Atlético Mineiro termine 3e
Almost all Apress Agency staff, including reporters, can be contacted by e-mail. In most cases the e-mail address follows this formula: first initial + last name + @apressagency.com For example, James is James@apressagency.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here