FIFA-FRMF : Le miracle n’a pas eu lieu

0
28

Maintenant, c’est définitif. Le comité exécutif de la FIFA, réuni jeudi 5 décembre 2013, au Brésil a comme prévu entériné la décision de la commission d’urgence qui avait le 15 novembre invalidé l’élection du bureau fédéral de la Fédération royale marocaine de football et demandé à ce que l’ancien bureau continue de gérer les affaires jusqu’à la tenue d’une nouvelle assemblée générale dans le premier semestre de 2014.

 

« La lettre envoyée fin novembre à la FIFA par les dirigeants de la FRMF n’a eu aucun effet puisque l’instance internationale du football considère comme nulle et non avenue l’assemblée générale ayant conduit à l’élection de Lekjaâ comme successeur de Ali Fassi Fihri. La FIFA a montré à la FRMF qu’elle ne badine pas avec les statuts », déclare à menara.ma Moncef Elyazghi, spécialiste des questions du sport.

READ  La lutte contre le travail domestique des filles, condition sine qua non pour réussir le projet de société moderne (Mme Skalli)

 

Il faut dire que les statuts de la FRMF n’ont pas été envoyés à la FIFA dans les délais requis. « Les statuts de la Fédération royale marocaine de football n’ont pas jugés conformes aux statuts standards élaborés par la FIFA. Ils n’ont pas été envoyés à l’instance dirigeante du football international pour validation avant l’assemblée générale… Au lieu de préparer l’assemblée dans la sérénité, certains dirigeants du football national ont consacré leurs efforts à préparer les listes du bureau, à écarter celui-là au profit de l’autre et ainsi de suite », fulmine M. Mendoça, président et entraîneur du Racing de Casablanca et un connaisseur des rouages administratifs du sport.

READ  Découpage électoral, nouveau clash au sein de la majorité

 

Dérapages administratifs

 

A qui incombe au fait la responsabilité de ce mauvais coup de pub?  Pour nombreux observateurs, il y a le bureau fédéral sortant qui n’a pas préparé les statuts à temps et qui n’a pas jugé utile de donner la primauté aux standards établis par la FIFA au profit des statuts types élaborés par le ministère de la Jeunesse et des Sports. Ali Fassi Fihri, président sortant déclare à qui veut l’entendre qu’il ne reprendra pas les rênes de la FRMF, même provisoirement…

 

Il y a aussi, comme cela été relevé par la FIFA une ingérence du ministère dans les affaires de la FRMF qui doit être complètement autonome…  « Le cas de la FRMF n’est pas unique, déclare un spécialiste. On croit que le sport est tout simplement un jeu qui peut supporter tous les dérapages. Or, ce n’est pas du tout le cas. Le Basketball a lui aussi subi les conséquences des dérapages administratifs. Le 28 novembre dernier, la fédération international de basket a suspendu le Maroc de toutes les compétitions internationales. En cause, l’ingérence du ministère… »

READ  Compétitions africaines (4è journée) : le WAC et le MAS à rude épreuve en déplacement, le Raja joue ses dernières cartes

 

Face à cette situation, des sportifs, notamment des anciens footballeurs comptent se mobiliser pour rétablir les choses. Et pousser les dirigeants des clubs à préparer une assemblée générale de la FRMF dans les normes. Espérons que cela aboutisse.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here