Casablanca: Sajid expose son plan d’urgence

0
32

Le plan d’urgence basé sur des actions de proximité et des projets structurants pour la ville de Casablanca ambitionne d’apporter des réponses rapides aux différentes problématiques posées et aux challenges à relever pour améliorer, dans les meilleurs délais, les services de base rendus aux habitants, a souligné Sajid lors d’une conférence de presse.

Au lendemain du discours de SM le Roi Mohammed VI à l’occasion de l’ouverture de la session parlementaire d’automne, qui a mis le point sur les problèmes et dysfonctionnements qui existent dans la métropole, l’ensemble des acteurs se sont attelés à identifier et à prioriser les besoins et attentes pour résoudre les multiples problèmes que connaît Casablanca, une ville qui a enregistré de nombreux développements sans que cela ne soit accompagné d’investissements et équipements adéquats, a-t-il indiqué.

Les développements démographique et urbanistique qu’a connus Casablanca avec plus de 500.000 habitants dans certaines zones comme à Sidi Moumen et Ain Sebaa a provoqué des changements dans le mode de gestion de la ville, a-t-il ajouté lors de cette rencontre en présence du Wali du grand Casablanca et gouverneur de la préfecture de Casablanca Khalid Safir et d’élus, relevant que la métropole a besoin d’une structure administrative appropriée à la hauteur des défis afin d’assurer un meilleur accès aux services de base.

READ  Des ONG plaident pour une mise en ¼uvre de la Constitution selon un agenda précis

Le plan d’urgence se décline sur plusieurs axes principaux relatifs à la voierie, l’éclairage, eau potable et électricité, l’assainissement, le transport urbain, les espaces verts et les programmes culturels, socio-éducatifs et sportifs ainsi que la rénovation et la mise à niveau de certaines zones enclavées.

Rappelant que la ville a enregistré un grand déficit en matière de voiries, le président du conseil a fait savoir que, pour améliorer les conditions de transport des Casablancais lors de leurs déplacements quotidiens, des actions nécessaires ont été identifiées et un programme dédié à la voirie locale a été défini selon chaque commune et chaque arrondissement consistant notamment en la maintenance de voiries, travaux de renforcement des boulevards, prolongement de certaines voies, aménagement et réaménagement de voiries et trottoirs, réaménagement de carrefours.

L’accès des Casablancais aux infrastructures de base figure parmi les axes prioritaires de ce plan avec un ensemble d’actions de proximité identifiées par les différents acteurs pour une enveloppe budgétaire totale estimée à 560 millions de dirhams, a-t-il expliqué, précisant que 19 millions de dirhams (MDH) seront alloués à l’individualisation des branchements en eau potable et électriques, 250 MDH pour l’amélioration du taux de raccordement au système d’assainissement, 138 MDH pour l’amélioration de l’éclairage public, 119 MDH pour la conduite de nouvelles opérations de raccordement en eau et en électricité et d’accès aux services d’assainissement au profit des douars de la périphérie de Casablanca dans le cadre de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH).

READ  La future Constitution place le Maroc au rang des pays les plus avancés démocratiquement (Amicale hassania des magistrats)

En matière de transport urbain, plusieurs actions, qui viennent s’ajouter au Tramway de la ville, sont en cours pour renforcer l’accès des habitants aux réseaux de transport en commun dont le métro aérien, le raccordement entre les lignes de bus et le tramway à la fin du premier trimestre 2014 et la refonte du système de transport par bus avec le renforcement du parc actuel par l’acquisition de 300 à 400 nouveaux autobus.

READ  La Chambre de Commerce de Cartagena plaide pour la consolidation des relations économiques hispano-marocaines

Le président a aussi rappelé que des conventions signées avec les autorités concernées pour le désenclavement de certaines parties de la région en vue d’améliorer les conditions de vie et d’offrir un accès rapide et optimal aux services de base des habitants des zones de Mkanssa, des douars de Sidi Ahmed Belhacen ainsi que ceux des carrières centrales de Lahraouine.

Il a, en outre, décliné les projets structurants initiés ces dernières années tels ceux de la dépollution du grand Casablanca et du collecteur Casa-Est en cours, annonçant que l’appel d’offres de l’ouvrage du Super collecteur Ouest pour protéger la ville des inondations a été lancé en octobre dernier. Ce collecteur, dont les travaux de construction débuteront en janvier prochain pour un investissement de 855 MDH, servira à l’évacuation des eaux de l’Oued Bouskoura vers l’océan.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here